Les foires du département en danger faute de subventions

L'annonce de Christian Gillot n'a pas vraiment enchanté le président Bouchard. Photo Y.G.

zoom

L'annonce de Christian Gillot n'a pas vraiment enchanté le président Bouchard. Photo Y.G.

Les responsables des foires départementales attendent avec impatience le budget du Conseil général pour estimer leur avenir.

Le débat était simple hier matin lors de l'assemblée générale de la fédération départementale des foires de Saône-et-Loire : la subvention de 18 500 euros attribuée chaque année par le Conseil général sera amputée de combien ?

Une question qui est restée en suspens, même après l'intervention de Christian Gillot, le vice-président de l'assemblée départementale qui représentait Arnaud Montebourg pour l'occasion. Sa démonstration s'est conclue sur une affirmation sibylline. « Le département n'est plus soutenu par l'État, ce qui nous oblige à revoir l'ensemble de notre budget. Durant la dernière réunion qui s'est tenue hier avec mes collègues, de très nombreux conseillers généraux ont renouvelé leur attachement aux subventions qui sont accordées aux foires. Mais, aujourd'hui il est certain que la vôtre va diminuer, sans pour autant forcément disparaître… »

Et lorsque le président Daniel Bouchard lui demandait un peu de lisibilité devant la phase d'incertitude qui venait de se confirmer, le vice-président restait évasif. « Vous aurez une réponse définitive dans quinze jours, trois semaines maximum. »

En attendant, la fédération devra composer avec un avenir aléatoire. Avec l'ensemble des présents, le président a commencé à étudier les pistes possibles pour réaliser quelques économies destinées à compenser la perte, mais rien de concret ne pouvait être décidé du fait de l'absence de certitudes. « Si, au demeurant, nous ne pouvons plus poursuivre notre système d'attribution de stands gratuits, certaines petites foires, comme celle de Toulon-sur-Arroux par exemple, ne pourront pas continuer. Cette subvention nous a permis jusqu'à maintenant d'apporter ce soutien matériel indispensable et d'aider à remplir ce rôle de lien social que génèrent ces organisations. Si elles devaient disparaître… »

Car toutes les autres pistes examinées demanderont des sacrifices plus ou moins importants, comme celui de limiter l'entretien du matériel. « Quid de notre contrat avec notre prestataire, si nous n'avons pas la certitude pouvoir l'honorer financièrement ? Que va devenir notre chapiteau dont la bâche est à renouveler ? Que faire du matériel dont nous ne pourrons plus nous occuper, s'interrogeait le président. »

Autant de questions qui trouveront peut-être une réponse quand le chiffre exact de la subvention sera connu, mais qui laisse planer bien des doutes chez de nombreux organisateurs.

Yves Gauthier

Le programme 2010 des foires adhérentes

Les 27 et 28 février, c'est Palinges qui va ouvrir le bal avec la 83e foire-exposition à la salle polyvalente de la commune. Elle sera suivie les 6 et 7 mars par la 61e foire du Renouveau de Saint-Germain-du-Bois. Puis, les 10 et 11 avril, ce sera le tour de la 55e foire-exposition « les salons de Génelard ». Les 17 et 18 avril, place à la 60e foire artisanale et gastronomique de Toulon-sur-Arroux. Les 24 et 25 avril, Gueugnon accueillera sa foire dont l'invité d'honneur sera la Pologne. Le 2 mai, la 60e foire de printemps de Matour battra son plein et sera suivie le 18 juillet par la 38e foire des vins et des crapiauds de Mont-Saint-Vincent. La 50e foire artisanale et commerciale d'Azé les 31 juillet, 1er et 2 août sera placée sous le thème de « l'homme de Cro-Magnon ». Et du 28 août au 1er septembre, la 31e édition de la foire du meuble s'installera dans ses locaux du centre-ville d'Autun. Digoin suivra les 3, 4 et 5 septembre avec la 32e foire commerciale, artisanale, gastronomique et agricole. Puis viendra le tour de Saint-Maurice-lès-Chateauneuf avec sa 26e foire artisanale, commerciale et brocante du 26 septembre. Mesvres, les 24, 25 et 26 septembre, Charolles, une foire-exposition régionale les 9, 10 et 11 octobre, Viré avec son salon de l'art de vivre les 12, 13 et 14 novembre et Marcigny avec le salon gastronomique de la foire aux Dindes compléteront une année chargée.

À noter que la foire bisannuelle du Creusot fait relâche cette année et reviendra en 2011.

Publié le 25/01/2010